Le seul magazine virtuel spécialisé en Franchise au Québec
Accueil > Articles

Êtes-vous un entrepreneur ou un franchisé?

Ecrit par : Amine Ammar
2008-06-15

Même si, en règle générale, la majorité d’entre nous sommes employés par un tiers, nous avons tous un brin de l’esprit entrepreneur, enfui au fond de nous. Il est donc dans la nature des choses pour certains d’entre nous, que le travail à son compte soit une alternative sérieuse à l’emploi par un tiers. Plus encore, ce rêve peut même se transformer en réalité dans certains cas, puisque nous trouvons toujours une manière ou une autre de le concrétiser.

Denrée rare, les vrais entrepreneurs ne sont pas faciles à dénicher, cependant, presque tous connaissent quelqu’un qui a lancé sa propre entreprise, poursuivant ainsi de légitimes ambitions. Pour ces personnes, on peut dire que l’épanouissement et le défi d’affronter le monde des affaires est souvent aussi stimulant et valorisant que les retombées financières. Les franchisés quand à eux, sont plus faciles à trouver, parce que dans leur situation, ce fameux esprit entrepreneurial est moins nécessaire. À l’évidence, les franchisés ont autant besoin de cette agressivité propre aux hommes d’affaires, de cette motivation intrinsèque et de la volonté d’améliorer leur sort et celui des leurs. Mais d’un autre côté, ce sont aussi des personnes qui apprécient davantage l’aide et la sécurité d’un modèle d’affaires éprouvé, que procure l’acquisition d’une franchise.

Alors, avant de démarrer votre projet d’entreprise ou de faire le choix d’acheter une franchise, regardez profondément et longuement votre reflet dans le miroir et posez vous la question : êtes vous un entrepreneur ou un franchisé?

D’un point de vue commun, vous penserez que ce sont deux faces de la même pièce, mais les différences, quoique subtiles, existent bel et bien. D’ailleurs, si un franchisé peut ne pas les percevoir, un véritable entrepreneur ne pourra pas les rater. Ainsi, si vous êtes un entrepreneur qui essaie de se conformer dans un moule de franchise, vous vous mettez peut-être sur une voie désagréable et peu profitable. Si par contre, votre profil comprend les caractéristiques d’un franchisé modèle, vous devez à tout prix foncer et entreprendre votre quête de la franchise qui vous conviendra et fera votre bonheur.

Quelles sont les différences?
• Un entrepreneur est plus courageux mais un franchisé est plus prudent.
• Un entrepreneur est extrêmement indépendant tandis qu’un franchisé est plus ouvert aux conseils et aux instructions.
• Un entrepreneur est un visionnaire alors qu’un franchisé est méthodique et méticuleux.
• Un entrepreneur accepte de courir des risques plus élevés que ceux qu’un franchisé tolèrerait.
• Un entrepreneur est un solitaire alors qu’un franchisé privilégie un contact constant avec le franchiseur et les autres franchisés.

Il est admis que de nos jours, le marché de l’emploi soit orienté vers le court terme. Avec les opérations de redimensionnement des entreprises, un emploi a une durée de vie moyenne de trois ans et un individu peut donc s’attendre à plusieurs changements dans sa carrière. Ainsi, si une personne ne ressent pas d’appréhension face à une prochaine période de chômage et les difficultés inhérentes, elle ne devrait pas faire le choix d’acheter une franchise. Cela vaut aussi pour l’entrepreneur, qui ne devrait point faire ce choix, ayant plus de mal à se restreindre dans un système préétabli, ou à se conformer à un plan d’opérations donné. Dans un cas comme dans l’autre, les chances de succès se voient diminuées si l’opportunité d’affaire ne concorde pas avec les acquis du franchisé potentiel, ou encore avec son type de personnalité ou son niveau de confiance.

Il est essentiel de préciser à ce point-ci, que le monde de la franchise n’est pas totalement rigide, comme il pourrait le paraître. En effet, certaines franchises sont circonscrites dans un format composé de règles très strictes. Ce sont donc des modèles plus propices à des personnes avec une tolérance peu élevée au risque, pourvu qu’elles aient les moyens financiers et qu’elles répondent bien aux critères de sélection d’un bon franchisé, dans ce type de système. Le franchisage n’est cependant pas exclusif à ce genre de personnes. Certains individus seront plus portés à compter sur leurs propres atouts plutôt que sur un nom de marque ou un emplacement particulier. Ces individus pourraient pourtant trouver d’excellentes opportunités dans le monde de la franchise, qui comprendraient également un plan précis à respecter, mais laisseraient quand même une plus importante marge de manœuvre, impliquant un plus haut niveau d’autonomie.

Alors, dans quelle catégorie vous reconnaissez vous?

Si vous considérez sérieusement l’option de travailler à votre compte, mais que vous ne voulez pas assumer tous les risques qu’un entrepreneur accepterait de courir, le franchisage peut bien être la bonne solution pour vous. Ainsi, après avoir identifié l’affaire à priori idéale pour vous, regardez encore votre reflet dans le miroir et posez vous la question suivante : pourquoi avoir entrepris un pas si important, voire décisif, sur le chemin de votre carrière?

Avant de signer quelque entente que ce soit, prenez bien soin de bien avoir décortiqué certains points essentiels :
• La raison de votre choix de la franchise à acquérir.
• La raison qui vous permet d’être confiant quant au fait d’avoir pris la décision qui vous convient le mieux.
• La certitude de ne pas avoir fait ce choix pour satisfaire votre orgueil.
• La certitude de ne pas avoir fait votre choix sur une base subjective et émotionnelle.
• La certitude de ne pas avoir été entrainé par un tiers vers des décisions qui ne sont pas les vôtres.
• La certitude d’être bien préparé pour faire face aux mauvais jours et au travail ardu qui viennent avec chaque nouvelle entreprise.

Quand vous aurez au fond de vous-même la conviction d’avoir fait le bon choix au bon moment, vous serez prêt à entreprendre ce qui pourrait devenir l’expérience la plus épanouissante de votre vie.

Amine Ammar
Inspiré de l’article « Are you an Entrepreneur or a Franchisee? » de M. John McGavin