Le seul magazine virtuel spécialisé en Franchise au Québec
Accueil > Articles

Un secteur prometteur en période de crise

Ecrit par : Tarek Yazidi
2009-03-15

La crise économique qui sévit sur le monde depuis quelques mois, est sans précédent pour cette génération. Par ailleurs, un secteur bien particulier semble tirer profit de cette crise, illustrant la fameuse citation : « Là où il y a une crise, il y a aussi des opportunités ». Ce secteur n’est pourtant pas une niche, bulle de savon qui éclatera avec la fin de la crise, puisqu’il représente 25 %  des dépenses des canadiens en biens et services.

En effet, c’est là que réside la beauté de la franchise, un modèle d’affaires qui ne cesse de progresser, malgré les perturbations économiques et les turbulences de ces derniers temps. À travers les décennies, nous avons constaté que quand la conjoncture économique est favorable, les franchises performent bien, mais lorsque les temps sont moins propices, elles performent encore mieux. Il y a même des experts qui vont jusqu'à dire que c’est dans les moments de crise que la franchise connaît ses heures de gloire.

En temps de crise, la franchise est une formule rassurante, tant pour les consommateurs souhaitant plus de transparence, que pour les investisseurs en quête de plus d’assurance et les banquiers exigeant plus de garanties de réussite.

La crise économique entraîne souvent une augmentation du taux de chômage et de plus en plus d’employés mis à pied, réalisent qu’être employé comporte aussi des risques. En même temps, les marchés boursiers dégringolent et les placements sont moins sûrs que jamais. Ainsi, un grand nombre d’employés mis à pied, se retrouvent avec une indemnité de départ et, privilégient dans ces circonstances, partir en affaires par eux-mêmes mais sans être laissés à eux-mêmes.

La franchise représente donc la solution idéale pour les investisseurs en temps de crises. Avec un risque minime de faillite, un réseau solide, une recette éprouvée dans le temps, un savoir-faire et des outils précieux, un franchisé dispose des moyens nécessaires pour résister au moment de crise et réussir, contrairement à un commerçant isolé qui doit y faire face avec des ressources relativement limitées.

« La franchise a toujours été la meilleure option de placement en raison de la présence d’une formule éprouvée. Avec plus de 90 % de taux de réussite, la franchise est identifiée comme un modèle d’affaires rentable avec un minimum de risque» déclare M. Samie Lim, président de l’association des Philippines de la franchise (PFA). « Le secteur de la franchise des philippines a prospéré en 2008 et devrait rester solide en 2009 malgré la récession économique mondiale » rajoute-il.

Lors d’un atelier sur la franchise au Viet Nam en décembre 2008, M. Albert Kong, directeur général de « Asiawide franchise Consultants», prévoit que la franchise au Viet Nam connaîtra une croissance exponentielle au cours de la prochaine période. « La franchise se révèle être le choix de nombreux hommes d’affaires dans les périodes difficiles » selon M. Kong.

Chez nos cousins français, en date du 31 décembre 2008, les concepts de franchise ont enregistré une croissance de 8% par rapport à 2007. Le nombre total de points de vente franchisés a progressé de 6,7% pour s’établir à 49 094 unités d’après les derniers chiffres de la fédération française de la franchise.

Malgré que la franchise semble bien résister à la crise mondiale, le franchisé potentiel doit quand même porter la plus grande attention dans son choix du réseau auquel il veut adhérer. Il doit identifier tout d’abord les secteurs qui performent le plus ou les franchises qui opèrent dans des secteurs qui ne sont pas affectés totalement par la crise.

Par ailleurs, le franchiseur aussi de son côté, doit se pencher sérieusement sur l’examen des documents présentés aux franchisés potentiels, afin que ses prévisions reflètent les conditions économiques actuelles et réelles.

Pour plus d'information: Cliquer ici