Le seul magazine virtuel spécialisé en Franchise au Québec
Accueil > Articles

Comment le franchiseur sélectionne t-il ses candidats

Ecrit par : Tarek Yazidi
2013-03-15
Avant d’acheter une franchise, plusieurs questions doivent être posées par le futur franchisé. Un des questions les plus importants c’est :

Suis-je compatible au modèle d’affaires « La Franchise » ?

Comment répondre à cette question et plusieurs autres questions afin de s’auto-évaluer comme futur franchisé. Pour se faire, il faut savoir quel profil de franchisé cherche les franchiseurs en général. Dans cet article nous avons essayé de mettre la lumière sur les critères les plus populaires utilisés par les franchiseurs pour sélectionner leurs candidats.

Le futur franchisé doit s’auto-évalué pour savoir si son profil correspond aux critères généraux d’un bon franchisé et est ce qu’il sera à l’aise dans les actions et les tâches à faire durant l’exploitation de sa franchise tout au long de son contrat de franchise.

Ainsi, nous allons énumérer les principaux critères recherchés chez un franchisé et les actions et taches a exécuté lors de l’exploitation de la franchise.

I- Les principaux critères recherchés chez un franchisé :

Les 5 C : Connaissance du marché local
Compétence : Expérience de travail
Capacité de gestion : Talent d’entrepreneur
Contact : Un réseau de contact d’affaires
Capital : Les ressources nécessaires pour l’achat de la franchise

1- Connaissance du marché local :

Avant de sélectionner un secteur d’activité pour y acquérir une franchise, le franchisé potentiel doit avoir une bonne connaissance sur les deux points suivants suite à étude faîtes dans sa localité :

  • La rentabilité du secteur d’activité choisi dans le marché local
  • La rentabilité du produit du franchiseur choisi dans le marché local

2- Compétence : Expérience de travail

Les franchisés potentiels pensent souvent qu’ils doivent avoir une expérience antérieure dans le secteur d’activité de la franchise qu’ils veulent acquérir. Ceci est complètement faux dans la majorité des cas. Car dans plusieurs cas, le franchiseur pourra ne pas accorder sa franchise à un prospect qui a une longue expérience dans le domaine par peur que celui-ci tentera d’amener son expérience personnel dans les procédés déjà établis et nuira ainsi à l’uniformité du réseau.

Le franchiseur, en général, cherche des candidats qui ont de l’expérience dans le service à la clientèle, dans la gestion de ressources humaines et de l’expérience en affaire. L’expérience dans le domaine sera compensée par la formation complète offerte par le franchiseur et le transfert de son savoir-faire.

3- Capacité de gestion : Talent d’entrepreneur

Il faut savoir qu’un franchisé doit avoir les mêmes talents d’un entrepreneur. Ainsi, il doit, entre autres, avoir les qualités suivantes :

  • Goût des affaires et du risque
  • Sens de la priorité
  • Gestion des ressources humaines
  • Avoir une facilité de communication pour mener à bien les négociations avec les fournisseurs et se faire comprendre par les employés

4- Contact : Un réseau de contact d’affaires

Être impliqué dans sa région, être une personne connu ou populaire positivement dans sa localité et surtout aimée par sa communauté, sont de très grandes atouts pour réussir en affaire. Le franchiseur tient compte de ces points dans sa sélection. En plus de ces critères et pour bien réussir le lancement de sa franchise, le franchisé potentiel devra avoir des contacts qui ont des accès à des emplacements stratégiques.

En plus de ses connaissances d’affaires antérieures, le franchisé potentiel doit être actif dans sa communauté à travers sa participation dans les chambres de commerce de sa région et dans les rendez-vous d’affaires les plus importants de la région.

5- Capital : Les ressources nécessaires pour l’achat de la franchise

En générale les franchiseurs exigent du franchisé potentiel entre 10 à 25 % de l’investissement total comme mise de fond. C'est-à-dire pour un investissement total de 100 000 $ par exemple, le nouveau franchisé doit être capable d’injecter de 10 000 $ à 25 000 $ dollars de mise de fonds.

Par ailleurs, il y a des franchiseurs qui exigent une mise de fond qui peut atteindre 50 % du montant d’investissement. Ces franchiseurs veulent s’assurer que le nouveau franchisé dispose ainsi d’un fond de roulement qui l’aidera à passer à travers la première période d’ouverture de sa franchise.

II- Principaux actions et tâches d’un franchisé

Avant qu’un candidat signe le contrat, il doit être convaincu de son choix de ce modèle d’affaires qui est la franchise. Pour se faire, il faut que ce dernier soit au courant de ses obligations futures. Voici un exemple des actions et des taches que le franchisé doit faire durant son contrat de franchise :

1- Discipline de réseau et relation avec le franchiseur :

Croire dans le concept, discipline d’appartenance au réseau, le travail en équipe, respecter les normes propres à l'enseigne, participer aux programmes de formation permanente, participer aux actions publicitaires du franchiseur, défendre l'enseigne.

Toutes ces actions nommées (sans être exhaustive) ci-haut sont primordiales dans la réussite de la relation entre le franchiseur et son franchisé.

2- Porter 4 chapeaux au même temps :

Le franchisé doit être à l’aise d’exécuter ces tâches suivantes au mêmes temps :

  • Employé : Le franchisé doit accepter les commandements du franchiseur et les exécuter à la lettre.
  • Propriétaire : Bien sur le franchisé est légalement le seul responsable du commerce devant les instituts gouvernementaux et financiers. Il doit ainsi honorer ses engagements envers ses fournisseurs, le paiement des taxes et permis nécessaires à l’exploitation de son commerce et toutes les autres obligations d’un propriétaire d’entreprise.
  • Associé : Le franchisé n’a pas l’exclusivité de prise de décision. Il doit se réfère pour la prise des décisions importantes de son établissement à son conseil d’administration c.-à-d. son franchiseur.
  • Gérant : À moins d’être un multi-franchisé, le franchisé doit aussi exécuter les taches d’un gérant : la gestion des opérations, la gestion du personnel, le service à la clientèle, la gestion du stock, la formation des employés etc.

3- Avoir le soutien familial :

De plus en plus, le soutien familial devient un critère important dans l’obtention d’une franchise. Le franchiseur en général s’intéresse à la réponse aux questions suivantes :

  • Vôtre entourage vous encourage-t-il dans votre projet ?
  • Est-il prêt à vous voir moins souvent et plus stressé les premiers temps ?
  • Acceptera-t-il des revenus inférieurs pendant les premiers mois ?
Toutes les concepts qui ont réussit dans le domaine de la franchise peut importe le secteur sont des franchises que vous pouvez les acquérir même si vous n’avez de l’expérience dans le secteur choisi. Ce qui porte le plus c’est de choisir le secteur que vous tient à cœur et que vous serez à l’aise à y travailler pendant des dizaines voir des vingtaines d’années à venir.

L’important est de choisir le produit dont vous croyez, le franchiseur qui vous soutiendra en contenu et que vous avez avec lui une très bonne relation d’affaires et surtout de s’auto-évalué pour savoir si vous êtes compatible au modèle d’affaires « La Franchise ».

Plus d'information sur le Consultant Tarek Yazidi