Le seul magazine virtuel spécialisé en Franchise au Québec
Accueil > Articles

Les entreprises québécoises accuseraient-elles un retard technologique en matière de gestion des processus d'affaires ?

Ecrit par : ADP Canada
2006-09-15

Dans un contexte économique qui tend vers la mondialisation, l’optimisation des processus d’affaires joue un rôle clé, tant pour les petites, moyennes que les grandes entreprises. À ce titre, la gestion des ressources humaines, y compris le processus de paie, constitue une dimension essentielle à la compétitivité des PME. Les gestionnaires de franchises affrontent également, à leur tour, les mêmes difficultés relatives à la gestion des processus administratifs.

Selon un récent sondage CROP réalisé pour le compte d’ADP Canada, auprès de 300 PME québécoises, un nombre surprenant d’entreprises n’utilisent pas l’informatique pour gérer les dossiers des employés. Certaines traitent même la paie à la mitaine et…paient en argent liquide!
Les données du sondage indiquent qu’en 2006, l'informatisation relative à la gestion des dossiers des employés n’est pas encore pratique courante. Seulement 17 % des entreprises (26 % parmi celles comportant 50 employés et plus) utilisent un système informatisé pour la gestion des ressources humaines. La très vaste majorité (82 %) n’en fait pas usage. Parmi celles qui sont dotées d’un tel outil, il semble que le système maison soit le moyen de gestion le plus utilisé par les entreprises sondées. D’ailleurs, fait plutôt étonnant, encore 4 % des PME gèrent la paie à la mitaine!

En ce qui a trait à l’utilisation du dépôt direct comme méthode de versement du salaire, une majorité (67 %) y a recours. Cette donnée grimpe à 91 % chez les PME de 50 employés et plus. Cependant, encore une entreprise sur trois (33 %) paie par chèque. Cette proportion s'accroît à 48 % auprès des PME œuvrant dans le commerce de gros et du détail. Plus surprenant encore, 1 % des entreprises répondantes ont avoué payer leurs employés… en argent liquide.

La méthode la plus répandue pour conserver une copie des données relatives à la paie et aux RH est encore le papier. En fait, plus de 80 % des PME québécoises conservent une copie des données relatives aux employés sur papier et ce chiffre atteint 95 % chez les PME de dix ans et moins d'existence. Parmi les autres moyens de conservation des données, le disque dur, les cassettes de sécurité et le serveur de l’entreprise sont cités en second lieu.

De plus, 43 % des entreprises répondantes affirment que la paie de leurs employés serait beaucoup ou assez affectée si un problème majeur tel un virus informatique, un incendie ou une inondation survenait dans leur entreprise. Cette proportion croît auprès des PME comptant 50 employés et plus (51 % affirment qu’elles seraient beaucoup affectées).

« Aujourd’hui, les gestionnaires de PME peuvent bénéficier de tous les avantages des percées technologiques autrefois réservées à l’usage des grandes entreprises. À la lumière des données de ce sondage, je constate que les PME se placent en position de grande vulnérabilité en ce qui a trait à la gestion d’une partie clé de leurs opérations. Il y a certainement lieu se questionner sur les gestes à poser pour optimiser les pratiques en matière de gestion des ressources humaines et de la paie », de conclure M. Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle chez ADP.

L'impartition : une option à considérer ?
Le sondage révèle également que 42 % des PME ont choisi d'externaliser la gestion de leur service de paie. En fait, parmi celles qui confient la paie à l'externe, 88 % ont opté pour l'impartition auprès d'un fournisseur de services aux employeurs. Pour les gestionnaires qui ont considéré l'impartition de la gestion de leur service de paie, les principales raisons qui les ont motivés à le faire sont l'économie de coûts (24 %) ainsi que le manque de temps (16 %). D'autres facteurs d’influence sont le manque de ressources à l'interne et les difficultés reliées aux conformités législatives.

* Le sondage CROP a été mené entre le 15 août et le 6 septembre 2006. Le sondage téléphonique se fonde sur un échantillon de 300 PME québécoises comptant de 10 à 249 employés. Pour un échantillon de cette taille, les résultats sont considérés comme exacts à plus ou moins 5,67 %, 19 fois sur 20.

ADP Canada est le chef de file canadien des services aux employeurs, aidant plus de 50 000 clients à augmenter leur productivité, à se conformer aux règlements, à améliorer le maintien de leur effectif et à maîtriser leurs coûts. La gamme complète des produits et services d'impartition traditionnels et sur Internet offerts par ADP Canada comprend la gestion de la paie, des ressources humaines, des heures et des présences, ainsi que des services de santé et sécurité au travail, de consultation et d'impartition complets. ADP gère la paie d’un Canadien sur cinq.