Le seul magazine virtuel spécialisé en Franchise au Québec
Accueil > Articles

LA GESTION DES STOCKS EN FRANCHISE: À QUI REVIENT LA RESPONSABILITÉ DE RÉALISER DES BÉNÉFICES OU SUBIR UNE PERTE? (PARTIE 3)

Ecrit par : F. Georges Sayegh
2018-08-08

5. Audit régulier

La réconciliation des niveaux des stocks doit être effectuée régulièrement car elle est vitale. Dans la plupart des cas, des logiciels et des rapports ont déjà été développés par le franchiseur et soumis au franchisé pour qu'il puisse s'adapter aux diverses situations qu'il rencontrera au cours de son exploitation, ce qui lui assurera une gestion saine et rentable. Pour faire cela, plusieurs méthodes existent :

Inventaire physique

Un inventaire physique des stocks devra être effectué tout au cours de l'année et non attendre à la fin de l'année, car dans un pareil cas, il est trop tard pour faire les ajustements qui s'imposent. Bien que les inventaires physiques ne soient généralement effectués qu'une fois par an, ils peuvent être très perturbants pour l'entreprise, s'il faut identifier un problème qui aurait pu être résolu si un tel inventaire avait eu lieu plus tôt.

Vérification ponctuelle

Malgré la bonne volonté du franchiseur d'établir des systèmes et des méthodes d'analyse de niveau d'inventaire, chaque établissement diffère d'une région à une autre. Cela veut dire que la responsabilité du franchisé entrera en ligne de compte. Ce dernier devra effectuer une vérification ponctuelle tout au long de l'année afin d'adapter son niveau optimal des stocks. Cela signifie simplement que le franchisé devra choisir un produit, en faire le décompte physique, comparer le nombre à ce qu'il est censé être et faire les ajustements qui s’imposent. Cela lui permettra de repérer les produits problématiques au moment opportun.

Décompte cyclique

Cette méthode consiste qu’au lieu de faire un inventaire physique complet, certaines entreprises utilisent le comptage cyclique pour vérifier son inventaire. Plutôt que d'effectuer un décompte complet à la fin de l'année, le comptage cyclique répartit le rapprochement tout au long de l'année. Chaque produit est contrôlé selon un horaire rotatif. Il existe différentes méthodes pour déterminer quels éléments compter, à quel moment les compter, mais, de manière générale les éléments de valeur plus élevée seront comptés plus fréquemment.

6. Prioriser avec la méthode ABC

Certains produits nécessitent plus d'attention que d'autres. Utiliser la méthode « d'analyse ABC » pour hiérarchiser la gestion de l'inventaire assure l'optimisation du stock pour garder les coûts sous contrôle dans la chaîne logistique. Il s'agit de diviser les items en trois catégories, A, B, et C. Séparer les produits exigent beaucoup d'attention de ceux qui n'en ont pas. Pour ce faire, il faut parcourir la liste de produits et ajouter chaque produit à l'une des trois catégories suivantes :

A - produits de haute valeur avec une faible fréquence de vente ;

B - produits à valeur modérée avec une fréquence de vente modérée ;

C - produits de faible valeur avec une fréquence de vente élevée.

Les articles dela catégorie Anécessitent une attention régulière car leur impact financier est important mais les ventes sont imprévisibles. Les articles dela catégorie Cnécessitent moins de surveillance, car ils ont un impact financier plus faible et ils se renouvellent constamment. Les objets dela catégorie Bse situent quelque part entre les deux.

7. Prévision précise

Une bonne partie de la bonne gestion des stocks revient à prédire la demande avec le plus de précisions possible. Il ne faut surtout pas se méprendre. Il y a tellement de variables impliquées que l'on ne peut jamais savoir exactement ce qui s'en vient, mais il faut quand même se rapprocher de la réalité autant que possible. Nous retrouvons ci-dessous quelques éléments à prendre en ligne de compte lorsqu'il faut projeter les ventes futures :

-Tendances du marché tenant compte de : la tendance de la consommation qui est déterminée par les habitudes ou les comportements actuellement populaires des consommateurs ;

-des données collectées sur les tendances comprenant les informations telles que la manière dont le consommateur utilise un produit et la façon dont il le communique à propos d'une marque avec ses groupes sociaux ;

-la tendance des consommateurs à venir. les ventes de l'année précédente au cours de la même période ;

-le taux de croissance de cette année par rapport à l'an dernier ;

-les ventes garanties ou de contrats et d'abonnements dans un club sportif et récréatif ;

-la saisonnalité et l'économie globale ; les promotions à venir ;

-les dépenses publicitaires planifiées.

8. Envisager la livraison directe (Dropshipping)

La livraison directe (Drop shipping) est vraiment un scénario idéal du point de vue de la gestion des stocks. Au lieu de détenir un inventaire et à expédier des produits soi-même, que ce soit en interne ou par le biais d'une logistique de tiers, le fabricant ou le grossiste s'en occupe pour l'entreprise. Cette méthode est utilisée par Amazone. Fondamentalement, l'on supprime complètement la gestion des stocks de l'entreprise.

Beaucoup de grossistes et de fabricants offre la livraison directe comme un service faisant partie de leur entente avec un réseau de franchise. Bien que les produits puissent coûter un peu plus cher de cette façon que dans le cas des commandes groupées, l'entreprise n'a pas à se soucier des dépenses liées à la gestion de l'inventaire, du stockage et de l'exécution.

En conclusion, malgré que chaque entreprise diffère l'une de l'autre, il n'en existe pas moins que la gestion des stocks consiste à planifier et à mettre en œuvre une méthode pour maximiserla rentabilité. Une bonne gestion de stocks consiste à avoir la quantité nécessaire au bon moment. Il s'agit de choisir les bonnes techniques de gestion des stocks offert par le franchiseur pour que le franchisé puisse les mettre en œuvre dans son exploitation d'une façon saine et rentable.