Le seul magazine virtuel spécialisé en Franchise au Québec
Accueil > Articles

Les ambitions de Nesk Investment

Ecrit par : Fadoua Ghannam
2007-07-15

Mango, Stardivarius, Promod et La Vie en Rose. Des franchises internationales qui ont rencontré un succès fou au Maroc. Toutes ont un seul initiateur : Nesk Investment. La dernière franchise en date est La vie en Rose, marque canadienne de lingerie fine, qui a ouvert un magasin à Casablanca il y a de cela une dizaine de jours. Les Canadiens ont lié leur présence au Maroc par l’intérêt de leur partenariat avec le groupe saoudien. « En Nesk Investment, nous avons trouvé un partenaire de première facture qui a prouvé son sérieux quant à sa gestion de précédentes franchises.

Et c’est justement l’élément sur lequel notre politique à l’international insiste », a déclaré Julie Drapeau Crevier, directrice Développement des affaires internationales au sein de l’enseigne canadienne. Rien qu’avec cette dernière, Nesk Investment prévoit l’ouverture de huit magasins « La Vie en Rose ». Il s’agit là d’un investissement de 40 millions de dirhams s’étendant sur les trois années à venir et qui entre dans le cadre du plan d’investissement du groupe. En effet, à la fin de notre programme en 2006, Nesk Investment compte 13 magasins au total pour cinq marques.

Un ambitieux programme qui a démarré en 2001, année de l’installation de Nesk Investment au Maroc, qui porte sur un montant global de quelque 200 millions de dirhams. « Nous respectons donc l’accord que nous avons signé avec le gouvernement marocain avant notre installation. Notre Business Plan est bien bouclé et sa réalisation va bon train », estime Emad Eddine Abdallah, directeur général de Nesk Investment. En somme, le Maroc représente une grande opportunité pour Nesk Investment. Son directeur général ne s’en cache pas: « Nous nous sommes fortement intéressés au Maroc, vu le grand potentiel de développement que représente le pays pour notre entreprise. Tous les éléments requis pour le bon déroulement de nos activités sont réunis », précise M. Abdallah. Et d’ajouter : «L’environnement d’affaires marocain, favorable à l’investissement : des règles et des lois claires, des facilités fiscales et une main-d’œuvre qualifiée ». Sans oublier la proximité du Maroc de l’Europe, ce qui facilite le transport des produits de la marque.

Les attitudes de la clientèle marocaine, toujours à la page selon les responsables de Nesk Investment, encouragent à l’investissement. Un seul point noir cependant au tableau : les droits de douanes jugés trop élevés. « Cela nous pénalise beaucoup et nous trouvons des fois de grandes difficultés à rendre nos prix accessibles à notre clientèle. Mais avec le démantèlement douanier, cette entrave est appelée à disparaître », souligne le directeur général de Nesk. Il est à rappeler que Nesk Investment fait partie du groupe Al Jidaï, l’un des 50 meilleurs groupes du Golfe en terme de chiffre d’affaires, qui est de l’ordre de 300 millions de dirhams. Le groupe est présent en force dans le Golfe et au Moyen-Orient.